édition abonné

Pour les Palestiniens, les Etats-Unis ne sont plus légitimes comme médiateurs de paix

Le président de l’Autorité palestinienne a aussi appelé à « accélérer et intensifier les efforts pour mettre un terme à la division [entre factions palestiniennes] et restaurer l’unité nationale ».

विश्व | 07.12.2017 à 00h00 • Mis à jour le 07.12.2017 à 00h45 | द्वारा Piotr Smolar (Jérusalem, correspondant)

Des manifestants palestiniens s’apprêtent à brûler une photo de Donald Trump, le 6 décembre 2017.

Appel à l’unité nationale, célébration de Jérusalem comme ville sainte musulmane et « capitale éternelle » palestinienne, mais surtout attaque contre les Etats-Unis : voici comment le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a réagi sans tarder au discours prononcé par Donald Trump, mercredi 6 décembre. Le « raïs » a lu une allocution à la télévision, dans laquelle il a estimé que le président américain avait choisi d’« ignorer et de contredire le consensus international » sur Jérusalem. M. Trump aurait ainsi signé « une déclaration de retrait des Etats-Unis dans le rôle qu’ils ont joué ces dernières décennies », comme médiateur et facilitateur dans les négociations de paix.

Le président de l’Autorité palestinienne a aussi appelé à « accélérer et intensifier les efforts pour mettre un terme à la division [entre factions palestiniennes] et restaurer l’unité nationale. » A cette fin, il souhaite la convocation immédiate de toutes les instances politiques, dont le comité central de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Mais derrière ces mots, la marge de manœuvre du dirigeant, âgé de 82 ans, est limitée.

La reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël par les Etats-Unis marque un échec à la fois personnel et politique pour Mahmoud Abbas et ses proches, comme le négociateur Saeb Erekat. Ils ont consacré près de vingt-cinq ans aux cycles de négociation successifs, prônant la non-violence mais ne parvenant jamais à surmonter avec les dirigeants israéliens certains points clés, en particulier le statut de Jérusalem. « Malheureusement, le président Trump vient de détruire la possibilité de deux Etats » a réagi Saeb Erekat, qui est aussi le secrétaire général de l’OLP. Est-ce l’amertume d’un soir, ou bien l’indice d’un revirement stratégique ?

Les factions palestiniennes présentent en apparence un front uni

Aujourd’hui, l’Autorité palestinienne…

fr

वर्डप्रेस

शेयर करें

हम एक प्रणाली पर काम कर रहे वेबसाइट की गुणवत्ता में सुधार और जाँच लेख, समाचार और गुणवत्ता से सक्रिय उपयोगकर्ताओं को पुरस्कृत करने, सुधार के लिए धन्यवाद Business Monkey News!

यदि आइटम गलत है, इस नाम से गलत या लापता जानकारी, आप इसे संपादित कर सकते हैं, एक टिप्पणी को सूचित करें (हम सही कर देंगे) या आप कर सकते हैं मूल लेख यहां देखें: (मूल भाषा में लेख)

परिवर्तन 2 घंटे में अद्यतन किया जाएगा।

संपादित कहानी