Jérusalem reconnue capitale d’Israël : Nétanyahou salue « un jour historique », le Hamas menace les Etats-Unis

Après l’annonce par Donald Trump de la reconnaissance de la Ville sainte comme capitale d’Israël, les autorités israéliennes et palestiniennes ont vivement réagi.

विश्व | 06.12.2017 à 20h25

Donald Trump a reconnu officiellement, mercredi 6 décembre, Jérusalem comme capitale d’इजराइल. Cette décision, prise malgré les différentes et multiples mises en garde internationales, n’a pas manqué de बनाना réagir, rapidement, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, qui a salué un « jour historique ».

  • Israël : « un pas important pour la paix »

Le cabinet de Benyamin Nétanyahou a diffusé immédiatement après le discours de डोनाल्ड ट्रम्प une allocution du premier ministre, exprimant une « profonde reconnaissance » à son égard. Le chef du gouvernement a souligné les liens millénaires des juifs avec la ville de Jérusalem, qui a concentré depuis trois mille ans « leurs espoirs, leurs rêves et leurs prières »

M. Nétanyahou explique que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale par les Etats-Unis « est un pas important pour la paix », sans निर्दिष्ट les contours qu’elle aurait. Il a aussi assuré qu’il n’y aurait « aucun changement dans le statu quo sur les स्थानों साधू संत ". Ce statu quo régit notamment la gestion par la जॉर्डन – via la fondation pieuse appelée WAQF – de l’esplanade des Mosquées (mont du Temple pour les juifs). Il interdit aux juifs de prier sur l’esplanade, seulement de s’y बनाना à des heures précises, comme simples visiteurs.

  • Le Hamas : la décision ouvre « les portes de l’enfer »

De son côté, le mouvement islamiste palestinien, le Hamas, a affirmé dans la foulée que cette décision ouvrait « les portes de l’enfer pour les intérêts américains dans la région ». Un haut responsable du Hamas, qui s’exprimait devant les journalistes dans la bande de Gaza, a appelé les pays arabes et musulmans à « couper les liens économiques et politiques » avec les ambassades américaines et à expulser les ambassadeurs américains.

La décision de Donald Trump laisse डर des violences palestiniennes. Avant l’annonce officielle, les factions palestiniennes ont appelé à trois journées de la colère, dans les territoires occupés. Le sort de Jérusalem, et plus encore de l’esplanade des Mosquées, où se trouve la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, est le seul étendard qui rassemble tous les Palestiniens.

fr

वर्डप्रेस

शेयर करें

हम एक प्रणाली पर काम कर रहे वेबसाइट की गुणवत्ता में सुधार और जाँच लेख, समाचार और गुणवत्ता से सक्रिय उपयोगकर्ताओं को पुरस्कृत करने, सुधार के लिए धन्यवाद Business Monkey News!

यदि आइटम गलत है, इस नाम से गलत या लापता जानकारी, आप इसे संपादित कर सकते हैं, एक टिप्पणी को सूचित करें (हम सही कर देंगे) या आप कर सकते हैं मूल लेख यहां देखें: (मूल भाषा में लेख)

परिवर्तन 2 घंटे में अद्यतन किया जाएगा।

संपादित कहानी